Partir à la découverte des villages perchés de la Drôme provençale

Partir à la découverte des villages perchés de la Drôme provençale

En matière de tourisme, les villages perchés suscitent toujours l’intérêt des visiteurs. Ils sont curieux de connaitre l’histoire de ces architectures typiques ayant su conserver leur âme à travers de nombreux siècles. Concernant la Drôme, ce département français à la diversité incroyable, possède de nombreux villages perchés constituant son charme. À découvrir à pied ou en road trip, leur visite a déjà inspiré de nombreux artistes. Ainsi, je vous invite à faire la découverte de ces villages perchés panoramiques de la Drôme provençale.

L’origine des villages perchés

Placés en haut de la falaise avec des paysages vertigineux, les villages perchés sont une tradition remontant à de nombreux siècles. Ce n’est pas pour rien que les hommes ont décidé d’implanter leur maison dans les hauteurs où la vie est particulièrement rude alors que les plaines offrent des conditions largement favorables.

Se trouvant principalement dans le sud de la France et de l’Italie, les villages perchés puisent leur origine dans l’époque de l’âge de fer. Au début, la hauteur a été choisie dans un objectif stratégique de défense. Le principe est qu’en hauteur on est vu mais on peut également repérer l’ennemi de loin. Les villages perchés ont connu des réhabilitations en fonction des époques qui se sont succédé. À l’ère gallo-romaine, les civilisations se sont développées dans les plaines. Ensuite à l’époque féodale, plus précisément belliqueuse, les villages perchés en hauteur ont retrouvé leur importance et se sont munis de châteaux forts, de donjons ainsi que d’autres fondations défensives. Lors du XIXe siècle, ils sont délaissés peu à peu et l’activité a été favorisée dans les plaines fertiles. Alors, ils sont abandonnés ou partagés en deux, dont la partie ancienne en haut et la partie nouvelle en bas. C’est pourquoi plusieurs villages perchés sont en ruines. Mais d’autres ont connu une renaissance grâce aux amoureux des vieilles pierres.

village Drôme Provencale

Les villages perchés de la Drôme

D’une ambiance médiévale, les villages perchés sont typiques du département de la Drôme. Lorsqu’ils ne surgissent pas par surprise au détour d’une route, vous les repérez de loin. Vous pouvez également profiter de votre visite pour faire la découverte des artisans des métiers d’art tels que les poteries, les peintures, les sculptures…

Voici quelques villages perchés incontournables :

Le vieux village perché de Marsanne (de la plaine de Marsanne)

Sa mosaïque de champ tantôt vert bouteille tantôt jaune paille montre que l’homme a apprivoisé progressivement cette étendue. Le sol fertile et la présence de l’eau prouvent que le territoire est propice à l’agriculture. Sur le lieu, vous allez découvrir le donjon en ruine de Marsanne.

Mirmande

Mirmande est classé parmi les plus beaux villages de France. En vous y rendant, vous allez comprendre tout de suite l’attrait touristique pour ce village. Il vous transportera dans une époque lointaine. Vous serez aussi ébloui par ses petites ruelles fleuries formant un labyrinthe et se terminant sur une vue panoramique sur la vallée du Rhône.

Grignan

Se trouvant au sud du Montélimar, Grignan est connu pour son château surplombant la vallée et les champs de lavande. Sa réputation est principalement marquée par une personnalité qui marque l’histoire littéraire française, Madame de Sévigné qui y séjourna maintes fois vers le XVIIe siècle, car sa fille y résidait avec son mari. Cette distance fut le début d’une longue correspondance entre la mère et la fille. Aujourd’hui, ses lettres constituent une œuvre épistolaire remarquable. Afin de la découvrir, vous pouvez visiter le château et l’exposition dédiée à Madame de Sévigné.

Partir à la découverte des villages perchés de la Drôme provençale
5 (100%) 3 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *